AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez|

CHACE CRAWFORD ▪ « x ans, sans aucunes nouvelles de personnes ... »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar
PRINCESS OF THE PARADISE
sorry but my heart is already to him.


➸ Messages : 166
➸ Pseudo : *Blass. Ϟ Sonia
➸ Célébrité : Leighton Meester
➸ Crédit : © AVATAR » honey pie. Ϟ GIF » cartoon heroes. Ϟ SIGN' » underco'.

➸ Statut topics : Yes you can babe !

➸ Age : 23 years
➸ Originaire de : Chicago, Illinois
➸ Citation : « Believe that dreams come true every day. Because they do. Sometimes happiness doesn't come from money or fame or power. Sometimes happiness comes from good friends and family. And from the quiet nobility of living a good life. Believe that dreams come true every day. Because they do. Believe that dreams come true every day. Because they do. So take a look in that mirror and remind yourself to be happy, because you deserve to be. Believe that. And believe that dreams come true every day. Because they do » .
➸ Jukebox : « I was made to taste your kiss, we were made to never fall away, never fall away » . Civil thilight - Letters from the sky



Vous êtes curieux à ce que je vois ...
♣ RelationShip:
♣ To do list:

MessageSujet: CHACE CRAWFORD ▪ « x ans, sans aucunes nouvelles de personnes ... » Lun 9 Mai - 15:11






CARTER (AU CHOIX) MCCALLOWAY

FT. CHACE CRAWFORD

Libre Réservé(e) Pris(e)


❝ cette fois ci, JE serais le maître du jeu ... ❞



NOM DE FAMILLE ♦ McCalloway. PRÉNOM(S) ♦ Carter, son deuxième prénom est totalement au choix, cependant j'accorde une grande importance au prénom Carter. AGE & DDN ♦ 25 ans, la date est au choix. SIGNE ASTROLOGIQUE ♦ rester logique avec la date de naissance. LIEU DE NAISSANCE ♦ Vous avez totalement carte blanche. NATIONALITÉ ♦ Américaine. ORIGINE(S) ♦ au choix. STATUT CIVIL ♦ Célibataire. ORIENTATION SEXUELLE ♦ Hétérosexuelle. PROFESSION ♦ Sort tout juste de prison, à la recherche d'un emploi. CLASSE SOCIALE ♦ Moyenne. GROUPE ♦ au choix. QUALITÉS ♦ compréhensif, confiant, souriant, loyal, emphatique. DÉFAUTS ♦ mystérieux, bagarreur, impulsif, insouciant, solitaire.




A SAVOIR ♦ On ne peut pas dire que Carter a eut une enfance identique aux autres enfants, car cela serait mentir … Bien que son histoire se rapproche assez bien de la société actuelle. Il faut tout d’abord savoir qu’à sa naissance, son père n’était plus la. En effet, la mère de Carter l’a mit à la porte dès qu’elle a apprit qu’elle était enceinte, ne voulant pas que son enfant vive dans des conditions de vie aussi malhonnête. Ainsi, Carter croit depuis son plus jeune âge que son père est mort dans un accident de voiture. Depuis son premier cri, Carter vit donc dans le mensonge ... Mais dès sa naissance, Carter doit faire face aux problèmes d’argent de sa mère. Cette dernière perd emploi sur emploi, et ne sait plus que faire pour parvenir à combler les fins de mois, qu’elle sombre dans l’alcool ayant même un penchant pour les drogues douces comme dures. C’est l’élément déclencheur, qui réveille en Carter son âme de voleur … A treize ans, le jeune homme réussit à voler près de 10 000 $ en un mois, ce qui lui permet de déménager, mais aussi de prendre un nouveau départ. Les McCalloway aménagent donc à Chicago, la ville ou le crime est le plus présent pour qu’ainsi Carter passe totalement inaperçu … Persuasif de nature, il parvient à remettre sa mère sur le droit chemin et l’aide même à trouver un travail en tant qu’infirmière dans l’hôpital de la ville. C’est au collège qu’il fera la connaissance des O’Bryan avec lesquels il deviendra très vite inséparable. En sortant de l’école, un homme commence à le prendre en filature, ce dernier accélère le pas dans le but de le semer pensant qu’il s’agit d’un flic. Mais à partir du moment où il l’interpelle par son prénom, Carter se stoppe net, comme si il connait cette personne depuis toujours … C’est le cas, il apprendra par la suite que son père se tient devant ses yeux, et donc qu’il n’est pas mort (Carter a ici quinze ans). Quinze années à rattraper, ce n’est pas rien … Carter comprendra très vite pourquoi sa mère a voulut l’éloigner de son père durant autant d’année. Il se trouve que son père n’est autre qu’un célèbre cambrioleur toujours en cavale, ce qui explique pourquoi, il ressent cette sensation d’exaltation dès qu’il vole quelque chose … Son père lui enseigne très vite les ficelles du métier, et Carter ne tarde pas à braquer sa première bijouterie, première banque, etc … Carter est fier de lui-même, pouvant à son tour s’offrir autant que son meilleur ami. Ayant toujours était dans la galère, c’était la première fois ou il se sentait revivre vraiment … Cependant, alors qu’il avait dix-neuf ans, son plus gros cass se solda par un échec total. Faisant équipe avec son meilleur ami, un coup de feu explosa, ce qui leur vit perdre leurs moyens. Résultat de l’histoire, Cooper est libre quant à Carter il se retrouve à purger six ans entre quatre murs. Carter ne comprend pas comment son ami s’en est sortit, alors que lui est toujours derrière les barreaux. Il l’accuse de l’avoir dénoncer, et lui en veut à mort. A sa sortie, ça va faire des étincelles, c’est certain …



H. JORDAN O'BRYAN ♦ amoureuse & ambigüe ; Jordan a fait la connaissance de Carter par l’intermédiaire de son grand frère : Cooper. Il se trouve que les deux hommes ayant le même âge, se retrouve être dans la même classe au collège. Ils deviennent rapidement inséparables, ce qui a pour conséquence d’empiéter sur la vie de la jeune femme. Ainsi, Jordan passe une grande majeure partie de son temps libre en compagnie de son frère, et de Carter quand Parker n’est pas dans les parages. Adeptes de jeux vidéo, ils passent le plus clair de leur temps à jouer ensemble ou à regarder l’autre jouer ; une amitié des plus fortes est en train de naître. Mais la raison principale pour laquelle Jordan restait coller à Carter est simple : elle en pince pour lui, et cela depuis le premier regard qu’elle a jetée sur lui (à cette époque elle n’a encore que douze ans, et lui tout juste quatorze). Il est encore trop tôt pour essayer d’entretenir une relation sérieuse, ce qui est tout à fait logique … Cependant dès lors que Carter à essayer d’avoir une petite amie, Jordan mettait tout en œuvre (c'est-à-dire l’un de ses plans les plus machiavélique, dont elle seule à le secret) afin que cette dernière ne soit qu’un mauvais souvenir. Carter n’a jamais compris et n’à jamais réaliser que Jordan était derrière toute cette histoire. Un point crucial de leur relation, Jordan s’est toujours demander comment le jeune homme arrivait à avoir autant d’argent, alors que sa mère n’était que infirmière … La curiosité est un vilain défaut, c’est vrai, mais Jordan a toujours insister pour connaitre le fin mot de l’histoire sans jamais réussir à percer le mystère de la famille McCalloway. Les années passèrent l’une après l’autre, et une amitié toujours aussi présente. Jordan fête aujourd’hui ses dix-huit ans, un âge des plus divins. Carter est bien entendu convier à l’événement, et n’en ratera aucune miette mais surtout aucune goutte ...
* FLASH BACK *
La soirée avait déjà bien commencée, et Carter était plus que bien arrosé (mais cet homme tient si bien l’alcool, qu’il est impossible de savoir quand il est bourré ou non). Accosté au pied de l’escalier, un verre en main, seul, puisque que Cooper était dans l’une des chambres à l’étage avec une des amie de Jordan, non pas en train de parler mais bel et bien en train de dont vous êtes en train de penser. Le jeune homme sirote paisiblement son verre, en attendant que son meilleur ami le rejoigne, et lui donne tout les détails croustillants de sa partie de jambe en l’air, c’est alors que Jordan débarque dans une magnifique robe rose courte qui faisait bel et bien comprendre que c’était elle la reine de la soirée. On était en hiver et pourtant Carter trouvait que la robe de la demoiselle était plus appropriée à une soirée d’été ... Mais elle était plus que sublime … C’était la première fois en six ans ou il n’avait d’yeux que pour elle, et qui ne la voyait plus comme la petite sœur de son meilleur pote mais comme une vraie femme. Il en était totalement sous le charme … « Carter t’aurait pas vu mon frère ? Je le cherche depuis une demi-heure, et je n’arrête pas de l’appeler, il ne me répond pas … » « Arrête tes recherches, ne lance pas le FBI à ses trousses, il est juste dans sa chambre avec ta copine blonde, enfin fausse blonde. » « Philyccia ? » « Oui c’est ça. » « Qu’elle p***, elle a déjà un mec … J’espère qu’il a bientôt finit car je meurs d’envie d’ouvrir mes cadeaux, moi … Et je dois attendre mon imbécile de frère avant ... » « Pour te faire patienter, je peux t’offrir ton cadeau avant les autres … » « Avec grand plaisir ! » « Vient avec moi alors … » Carter finit son verre d’un seul trait, puis déposa le gobelet vide à terre. Fixant Jordan droit dans les yeux, un sourire se dessina sur ses lèvres, il lui tendit sa main, déposant la sienne à l’intérieur, il la referma par la suite, maitre de la situation. Ils marchèrent sans dire aucuns mots, juste quelques rires avant de finir dans la chambre de la brune. Jordan n’avait guère de comprendre ou il voulait en venir, ni même ce qu’il attendait d’elle, mais elle avait une confiance si forte en lui, qu’elle se laissait totalement aller. Carter rapprocha ses lèvres de celle de Jordan puis, il déposa un baiser des plus tendres dignes d’un baiser de cinéma. Après quelques instants, les lèvres se décollèrent l’une de l’autre. « Joyeux anniversaire princesse. » Voici donc un cadeau que la jeune femme n’était prête d’oublier.

H. COOPER O'BRYAN ♦ nature du lien ; blabla.blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla.

PARKER J. BLACKWELL ♦ nature du lien ; blabla.blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla. blabla.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CHACE CRAWFORD ▪ « x ans, sans aucunes nouvelles de personnes ... »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blowing me kisses :: « part of me » : un lèger avant-goût. :: « Scénarios .-